ouroboros

Le serpent qui se mord la queue ou l’Ouroboros est un symbole alchimique. A l’instar du phoenix qui renaît de ses cendres, il est le symbole du renouveau, de l’éternité des cycles, de la vie qui succède à la mort et vice versa jusqu’à la fin des temps.

Il est également de symbole de l’éternelle opposition entre le jour et la nuit, le bien et le mal, le vrai et le faux, le yin et le yang…

L’ouroboros

L’Ouroboros ainsi que les cercles et les symboles ronds sont synonymes de complétude aussi bien dans les rêves que dans la littérature alchimique au travers des siècles.

Ce symbole suggère également qu’il existe un travail d’intégration de tout les contenus encore inconscients afin de devenir un être complet et la meilleure version de soi même.

Il est subtilement suggéré ici que la tête et la queue, bien qu’extrêmement opposés font partie de la même entité et de fait ne peuvent être ni séparés ni ignorés tout comme le conscient et l’inconscient avec tout ce qu’ils contiennent.

C’est le symbole également de l'”autoengendrement” ou de renaître à soi même avec une conscience accrue de son être et ne plus avoir besoin de l’approbation de personne (En particulier de ses parents) pour exister et pouvoir prendre les décisions qui s’imposent pour son propre bien être malgré la désaprobation du groupe.

 

Originally posted 2018-07-27 13:10:59.

3 575 réponses pour “Le serpent qui se mord la queue”